Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lesballadesdesand par : Sandrine
  •   le blog lesballadesdesand par : Sandrine
  • : Venez decouvrir mes photos de voyage en France et à l'étranger,photos insolites, animaux, insectes, fleurs (macros), etc ...
  • Contact
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 21:08

Frère d’Alain Montcouquiol « Nimeño I », « Nimeño II » reste encore aujourd’hui la principale figura de la tauromachie française. Après sa première novillada à Nîmes le 17 mai 1975, il obtient l’aide de Manolo Chopera, l’un des plus importants organisateurs de corrida espagnols. Celui-ci lui ouvre les portes de nombreuses arènes espagnoles. Jusqu’en 1982, il participe à un grand nombre de corridas en Espagne, en France et en Amérique Latine.

Le 10 septembre 1989, à Arles, il doit affronter des taureaux de Miura. Son second taureau, « Pañolero », le bouscule violemment et le propulse en l’air. « Nimeño » chute tête première, se lésant très fortement les cervicales : les chirurgiens marseillais qui l’opèrent reconnaissent que, jamais, ils n’avaient eu à s’occuper de quelqu’un blessé aussi gravement aux cervicales ; dans tous les cas qu’ils avaient pu connaître, le blessé était mort dans les minutes ayant suivi l’accident. Il reste entre la vie et la mort durant plusieurs jours. Une fois hors de danger, il reste tétraplégique et lutte longtemps pour retrouver l’usage de ses membres. Durant de longs mois, l’afición française suit, quasiment jour après jour, son évolution. Plus d’un an après son accident, il a enfin retrouvé l’usage de ses deux jambes et de son bras droit ; en revanche, le bras gauche reste paralysé et tout indique qu’il en sera définitivement ainsi. Le 25 novembre 1991, il se suicide par pendaison dans le garage de sa maison.

  P1000816

P1000817

Partager cet article

Repost 0
Published by Sandrine - dans Gard
commenter cet article

commentaires

PascalXLD 30/11/2010 08:02



Très sympa cette sculpture


 


Bonne journée